logo BDSP

Base documentaire


  1. Nouvelles réflexions sur la composante saisonnière de la morbidité et de la mortalité. Le cas du nord de l'Ecosse.

    Article - En français

    La composante saisonnière de la mortalité générale est déterminée pour plus de la moitié par la saisonnalité des maladies coronariennes et cérébrovasculaires, et pour une part non négligeable du reste par celle des affections respiratoires, alors que la mortalité par cancer reste du même ordre tout au long de l'année.

    Les décès attribués aux autres causes médicales et aux accidents sont inégalement distribués selon les saisons.

    C'est presque toujours la mortalité extra-hospitalière, à l'intérieur de laquelle les décès soudains sont probablement majoritaires, qui impose son rythme à l'ensemble.

    Les admissions à l'hôpital sont plus uniformément réparties que les décès, seuls les accidents cérébro-vasculaires présentent un rythme annuel significatif.

    Enfin, pour les atteintes des voies respiratoires, morbidité et mortalité se caractérisent par de très fortes amplitudes saisonnières.

    Mots-clés Pascal : Biométéorologie, Variation saisonnière, Morbidité, Démographie, Mortalité, Ecosse

    Mots-clés Pascal anglais : Biometeorology, Seasonal variation, Morbidity, Demography, Mortality, Scotland

    Notice produite par :
    ISMH - Laboratoire d'Hydrologie et de Climatologie

    Cote : 2444

    Code Inist : 002B30A11. Création : 25/01/1999.