logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. "Ecstasy" (3,4-méthylènedioxyméthamphétamine, MDMA) et dérivés.

    Article - En français

    Traduction en anglais : "Ecstasy" (3,4-methylenedioxymethamphetamine : MDMA) and derivatives.

    Le fléau de la drogue et de la toxicomanie a revêtu une importance considérable en France comme dans le reste du Monde.

    Par exemple, l'évolution du nombre d'usagers de stupéfiants, ainsi que celle des saisies continue de progresser.

    En outre, une nouvelle classe de drogues venues des USA, les dérivés de la 3,4-méthylènedioxyamphétamine (MDA) se sont maintenant propagés à toute l'Europe, où deux ou trois produits (ecstasy, ève, etc.) sont très largement utilisés par une certaine jeunesse, en particulier dans les « rave-parties ».

    Pour l'analyste expert en drogues, la connaissance des précurseurs chimiques de fabrication, des voies de synthèse possibles, des impuretés, voire des produits secondaires formés est nécessaire.

    Quant aux effets de l'ecstasy sur l'organisme humain, ils montrent qu'elle est déjà responsable de divers phénomènes adverses modérés (effets physiologiques et comportementaux, etc.), mais qu'elle a en outre une toxicité entraînant des complications psychiques et neuropsychiatriques, et des atteintes organiques, plus ou moins graves, entraînant des pathologies plus ou moins sévères et pouvant être mortelles.

    Ce composé provoque également des phénomènes neurotoxiques chez l'homme (et prouvés chez les primates), dont les conséquences à longue échéance sont encore mal connues, mais qui doivent être redoutées, quelles que soient les doses et les fréquences utilisées.

    Enfin, cette drogue entraîne une tolérance qui conduit très vite à augmenter les doses. (...)

    Mots-clés Pascal : Amphétamine(N-méthyl-3,4-méthylènedioxy), Amphétamine dérivé, Stimulant SNC, Europe, France, Homme, Substance toxicomanogène, Trafic illicite, Toxicomanie, Epidémiologie, Article synthèse, Toxicité, abus

    Mots-clés Pascal anglais : Amphetamine derivatives, CNS stimulant, Europe, France, Human, Drug of abuse, Illicit traffic, Drug addiction, Epidemiology, Review, Toxicity

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 98-0315100

    Code Inist : 002B03D. Création : 27/11/1998.