logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Epidémiologie de l'infection virale et asthme.

    Article, Communication - En français

    Traduction en anglais : Epidemiology of viral infection and asthma.

    Journées nationales de la Société française d'allergologie et d'immunologie clinique. Toulouse, FRA, 1998/04/23.

    Les premières données épidémiologiques sur virus et asthme ont été obtenues dans les années 1970-1980 par l'isolement viral et la sérologie.

    Chez l'enfant, une infection virale est identifiable dans 24 à 31,9% des cas, et dans 13,3% des cas chez l'adulte.

    Les trois virus les plus fréquents sont les rhinovirus (RV), le virus respiratoire syncytial (VRS), et les virus parainfluenza (PIV), détectés dans 8,8,6,4 et 6% des cas.

    Par son pouvoir amplificateur, l'utilisation de l'outil PCR accroît la fréquence de détection virale, et semble particulièrement approprié dans l'asthme où la charge virale peut être réduite.

    Dans une étude sur les bronchiolites, nous avons montré que les VRS, PIV3, AdV et RV sont identifiés dans respectivement 39,3,4,3,1,4 et 3,9% des cas par IF ou culture, et dans 62,4,8,3,10,8 et 12,6% des cas par PCR.

    Deux enquêtes épidémiologiques récentes utilisent le diagnostic moléculaire dans les crises d'asthme.

    Chez 61 adultes, 27 (44%) infections sont identifiées : 16 RV, 4 CV OC43,3 VPI, 1 VRS, 1 VI, 1 Chlamydia psitacci.

    Chez l'enfant, une infection virale est détectée dans 226 cas (77%) : 84 RV, 38 CV, 21 VI, 21 VPI, 12 VRS.

    Nous avons réalisé une courte enquête rétrospective sur l'année 1997, en biologie moléculaire, sur 39 aspirations nasales d'enfants consultant pour asthme ou bronchite sifflante.

    La recherche des virus respiratoires par les techniques conventionnelles identifie 8 (20,5%) infections virales : 3 à RV, 3 à VRS, 1 à VIB et 1 à VPI2. (...)

    Mots-clés Pascal : Asthme, Epidémiologie, Etiologie, Virose, Infection, Virus syncytial humain, Spumavirinae, Retroviridae, Virus, Rhinovirus, Picornaviridae, Influenzavirus B, Orthomyxoviridae, Parainfluenza virus humain 2, Rubulavirus, Paramyxovirinae, Paramyxoviridae, Mononegavirales, Coronavirus, Coronaviridae, Nidovirales, Adenoviridae, Enfant, Homme, Appareil respiratoire pathologie, Bronchopneumopathie obstructive

    Mots-clés Pascal anglais : Asthma, Epidemiology, Etiology, Viral disease, Infection, Human syncytial virus, Spumavirinae, Retroviridae, Virus, Rhinovirus, Picornaviridae, Influenzavirus B, Orthomyxoviridae, Human parainfluenza virus 2, Rubulavirus, Paramyxovirinae, Paramyxoviridae, Mononegavirales, Coronavirus, Coronaviridae, Nidovirales, Adenoviridae, Child, Human, Respiratory disease, Obstructive pulmonary disease

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 98-0274852

    Code Inist : 002B11B. Création : 27/11/1998.