logo BDSP

Base documentaire


  1. Fulltext. Les groupes d'auto-support d'usagers de drogues.

    Article - En français

    Fulltext.

    Traduction en anglais : The drug users self-help groups.

    Cet article est constitué de deux parties.

    La première est une synthèse de l'histoire, du rôle et des fonctions des groupes d'auto-support sur le plan international (A. Toufik) ; la seconde (M. Jauffret), réalisée à partir d'un travail de recherche en cours, présente deux modèles de groupes d'auto-support et d'entraide : le groupe ASUD et Narcotiques Anonymes (NA).

    L'objectif de ASUD vise à développer l'identité commune des usagers, à militer contre la répression et à être reconnu comme partenaire et expert à part entière dans la lutte contre le sida.

    L'objectif de NA est l'abstinence totale des usagers et l'adoption de comportements individuels grâce à une approche communautaire de soutien individuel, ceci dans une logique d'indépendance et de fermeture du groupe vis-à-vis de toute contribution extérieure.

    Les groupes d'auto-support peuvent être rattachés historiquement, d'une part, au modèle américain, naissance de NA dans les années 50, et apparition des modèles cliniques associant les usagers à leur traitement ; d'autre part, au modèle hollandais des Junkiebonds dans les années 80.

    Depuis l'apparition du Sida la nature des groupes s'est transformée et se fonde sur trois concepts : éducation par les pairs, auto-support (action collective), auto-organisation (entraide mutuelle).

    Le développement du mouvement en Europe (création de l'association EIGDU) est analysé ainsi que les fondements théoriques du rôle de l'auto-support dans la prévention.

    Mots-clés Pascal : Toxicomanie, Clientèle, Prévention, Histoire, SIDA

    Mots-clés Pascal anglais : Drug addiction, Clientele, Prevention, History, AIDS

    Notice produite par :
    Toxibase

    Cote : 19800

    Code Inist : 002B30A11. Création : 27/11/1998.