logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. L'épilepsie et son vécu au nord-ouest de la République Centrafricaine.

    Article - En français

    Traduction en anglais : Epilepsy and attitudes in the northwest region of the Central African Republic.

    L'épilepsie pose dans les pays africains un véritable problème de santé publique, par ses conséquences médicales, socio-culturelles et économiques sur la société.

    Une enquête en République Centrafricaine visant à décrire une population de 187 épileptiques, a permis d'évaluer le vécu de l'épilepsie.

    Seulement 20,9% de ces sujets sont mariés.

    Si la scolarisation a pu se faire, seul le niveau primaire est atteint pour 40,4% d'entre eux et aucun patient n'a pu effectuer des études supérieures.

    Le fort taux d'épilepsie active (98,4%) explique bien l'importance d'une prise en charge de ces patients continuant à être victimes de crises malgré l'existence d'un traitement qui est souvent mal adapté ou mal suivi.

    Le vécu reste empreint de croyances surnaturelles, de mauvais génies et de thérapeutiques traditionnelles avec des interdits alimentaires, des poudres laxatives évacuant le mal.

    La maladie exclue le patient de la cellule familiale, empêche une scolarisation, mais, dans notre étude, n'empêche pas une activité professionnelle (70% des sujets sont en activité).

    L'étude des croyances a montré que 54% des épileptiques pensent que leur maladie est contagieuse, 55,6% qu'elle est incurable et 20,9% qu'elle est d'origine occulte ou surnaturelle. (...)

    Mots-clés Pascal : Epilepsie, Connaissance, Perception, Centrafrique, Afrique, Homme, Conduite à tenir, Système nerveux pathologie, Système nerveux central pathologie, Encéphale pathologie

    Mots-clés Pascal anglais : Epilepsy, Knowledge, Perception, Central African Republic, Africa, Human, Clinical management, Nervous system diseases, Central nervous system disease, Cerebral disorder

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 98-0256465

    Code Inist : 002B17A03. Création : 11/09/1998.