logo BDSP

Base documentaire


  1. Brain reserve and the clinical expression of Alzheimer's disease.

    Communication - En anglais

    Traduction en français : Réserve cérébrale et maladie d'Alzheimer.

    Démences et longévité. .

    Les études clinicopathologiques montrent qu'il existe chez certaines personnes âgées non démentes des plaques corticales en nombre suffisant pour répondre aux critères neuropathologiques de la maladie d'Alzheimer.

    Ceci s'explique par le fait que ces personnes possèdent des réserves cérébrales plus importantes.

    Des études récentes suggèrent que plus le cerveau est développé pendant la jeunesse plus les risques d'une démence seront atténués et, si démence il y a, elle sera moins sévère.

    Cependant il n'est pas certain qu'il y ait un lien entre la maladie d'Alzheimer et le degré d'éducation ni la nature des activités.

    Il semble qu'un QI prémorbide élevé diminue les risques de certains types de démences.

    Si l'on en croit certaines études récentes l'activité cérébrale serait bénéfique pour la prévention de la démence.

    Le niveau sans cesse croissant de l'éducation au cours de ce siècle, le volume important du cerveau et le QI élevé apparaissent comme des facteurs pouvant diminuer les effets de cette maladie dans l'avenir.

    (résumé de l'auteur).

    Mots-clés Pascal : Vieillard, Encéphale, Quotient intellectuel, Démence Alzheimer, Cognition

    Mots-clés Pascal anglais : Elderly, Brain (vertebrata), Intelligence quotient, Alzheimer disease, Cognition

    Notice produite par :
    FNG - Fondation Nationale de Gérontologie

    Cote : 11266

    Code Inist : 002B30A11. Création : 11/09/1998.