logo BDSP

Base documentaire


  1. Développement pharmaceutique et maladies tropicales, les médicaments indigents.

    Article - En français

    Traduction en anglais : Drug development for tropical diseases, the indigent drugs.

    La fin du développement de la méfloquine et de l'halofantrine en 1988 a amorcé le déclin des investissements de recherche-développement pharmaceutique dans le domaine des maladies tropicales.

    La globalisation des marchés, l'augmentation des coûts du développement clinique, les contraintes du financement des dépenses de santé ont orientés l'industrie vers les seuls segments rentables.

    Le marché des pays en développement, s'il est potentiellement important en volume, ne permet pas de retour sur investissement en raison d'une valeur ajoutée marginale, de son caractère secondaire (médicaments génériques) et de la faible solvabilité de la population.

    La dizaine de médicaments mis au point depuis 1988 à été le fruit du hasard (eflornithine), des retombées de la recherche vétérinaire (ivermectine), de l'analyse fortuite des pharmacopées traditionnelles (artémisinine) ou de la réévaluation de médicaments anciens (amopyroquine).

    A l'instar des médicaments orphelins pour les maladies rares (loi sur les médicaments orphelins), la définition du concept de « médicaments indigents » peut servir de point de départ pour la mise en oeuvre de mesures spécifiques d'appui (réglementaire et financière) pour favoriser le développement de nouveaux médicaments.

    Mots-clés Pascal : Industrie pharmaceutique, Approvisionnement, Maladie tropicale, Epidémiologie, Politique sanitaire, Pays en développement

    Mots-clés Pascal anglais : Pharmaceutical industry, Supply, Tropical disease, Epidemiology, Health policy, Developing countries

    Notice produite par :
    CIE - Centre International de l'Enfance et de la Famille

    Code Inist : 002B30A11. Création : 21/07/1998.