logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Fetal growth and moderate drinking in early pregnancy

    Article - En anglais

    Traduction en français : Croissance foetale et consommation modérée d'alcool en début de grossesse

    Si la liaison entre l'alcoolisme de la femme enceinte et le retard de croissance intra-utérine est établi, l'impact de l'ingestion de petites quantités d'alcool est moins évident: La relation entre une consommation modérée d'alcool chez des femmes enceintes non fumeuses et la croissance intra-utérine est explorée.

    L'échantillon est constitué de 144 femmes, vues pour la première fois à la clinique prénatale de l'hôpital obstétrical de Londres, entre juillet 1979 et mai 1980, et satisfaisantles critères suivants: race blanche, âgées 19-35 ans, 8 à 16 semaines de gestation à la première visite prénatale, non-fumeuses, non-alcooliques sans problème de santé particulier.

    Une consommation journalière d'environ 10 gr d'éthanol pendant la semaine précédant le diagnostic de grossesse est liée à un poids inférieur de 225 gr à celui attendu standardisation faite sur l'âge gestationnel, le sexe de l'enfant, l'âge maternel, le poids, la taille, le gain de poids pendant la grossesse la classesociale, la gravidité et la gaité.

    De plus, la consommation d'une même quantité d'alcool pendant la semaine précédant la première visite prénatale est correlée avec un égal retard de croissance mais seulement chez les enfants de sexe masculin.

    Ces résultats suggèrent que le risque de retard de croissance intra-utérin est présent dès le tout début de la grossesse, et que la réponse du foetus à une ingestion plus tardive d'alcool varie selon le sexe de l'enfant.

    Mots-clés Pascal : Alcoolisme, Femme, Gestation, Consommation, Diagnostic, Age, Sexe, Enfant, Classe sociale

    Mots-clés Pascal anglais : Alcoholism, Woman, Pregnancy, Consumption, Diagnosis, Age, Sex, Child, Social class

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : GRISS

    Code Inist : RESH. Création : 199406.