logo BDSP

Base documentaire


  1. Sommeil et accidents.

    Article - En français

    Traduction en anglais : Sleep and accidents.

    La somnolence peut-elle être responsable à part entière d'un accident ?

    Cette question est au centre d'un débat qui divise les spécialistes du sommeil.

    Les auteurs font le point de la discussion en reprenant les arguments qui militent en faveur de chaque thèse.

    L'épidémiologie attribue entre 0,4% et 41,3% des accidents à la somnolence.

    Les plus faibles pourcentages reflètent les accidents attribués à l'endormissement selon des statistiques de police.

    Les taux les plus élevés sont des taux d'accidents liés à la fatigue selon des enquêtes épidémiologiques rétrospectives.

    L'analyse épidémiologique des horaires d'accidents dans différents pays est en faveur d'une participation de la somnolence au risque accidentel mortel (qui est au moins doublé pendant la nuit).

    De même une dette de sommeil est responsable d'une baisse de la performance et d'une augmentation du nombre d'erreurs dans la réalisation d'une tâche comme la conduite.

    La prévention des accidents liés à la somnolence peut reposer sur des systèmes de dépistage de l'hypovigilance embarqués dans le véhicule.

    La prévention liée au dépistage physiologique de la somnolence chez l'individu est pour le moment trop invasive pour être acceptable « en routine ».

    L'information, l'éducation pour la santé et les moyens de réglementation préventive paraissent, en l'état actuel des connaissances, les meilleurs moyens de prévention des accidents par hypovigilance.

    Mots-clés Pascal : Conduite véhicule, Facteur risque, Accident circulation, Somnolence, Trouble sommeil, Article synthèse, Epidémiologie, Physiopathologie, Chronobiologie, Prévention, Homme

    Mots-clés Pascal anglais : Vehicle driving, Risk factor, Traffic accident, Somnolence, Sleep disorder, Review, Epidemiology, Pathophysiology, Chronobiology, Prevention, Human

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 98-0066737

    Code Inist : 002A26Q02. Création : 14/05/1998.