logo BDSP

Base documentaire


  1. The social costs of alcohol abuse in New Zealand.

    Article - En anglais

    Buts 

    Cette étude met à jour, fait le point et élargit la recherche antérieure sur les coûts sociaux de l'abus d'alcool en Nouvelle Zélande.

    Projet : cette étude sur le coût économique a utilisé une approche basée sur la production et le capital humain.

    Cadre : la Nouvelle Zélande, en 1991.

    Participants 

    L'ensemble de la population néo-zélandaise.

    Mesures 

    Les coûts estimés de l'abus d'alcool pour une année comprenaient les coûts directs et indirects.

    Des coûts tels que la perte de production résultant d'une mort prématurée ou d'une maladie, l'efficacité réduite et la baisse des performances au travail ainsi qu'un surplus de chômage, correspondaient aux coûts indirects.

    Les coûts directs comprenaient des coûts tels que les frais d'hôpitaux, le paiement d'indemnités liées aux accidents, et les coûts du système judiciaire et policier.

    Une variété d'estimations des coûts sociaux était répertoriées et basées sur les divers taux de prévalence de l'abus d'alcool, sur les taux de réduction pour la perte de production, et sur le taux de surplus de chômage.

    Résultats 

    Utilisant un ensemble de suppositions concernant la proportion de chaque événement attribuable à l'alcool, la somme des coûts sociaux allait de $1,045 million à $4,005 millions en 1991.

    Les coûts directs allaient de $350 millions à $650 millions respectivement. (...)

    Mots-clés Pascal : Boisson alcoolisée, Alcoolisme, Coût social, Analyse coût, Economie santé, Nouvelle Zélande, Océanie, Homme, Abus

    Mots-clés Pascal anglais : Alcoholic beverage, Alcoholism, Social cost, Cost analysis, Health economy, New Zealand, Oceania, Human, Abuse

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 98-0037815

    Code Inist : 002B18C05B. Création : 17/04/1998.