logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Does breast feeding really save lives or are apparent benefits due to biases?

    Article - En anglais

    Traduction en français : L'allaitement maternel prévient-il réellement la mortalité du nourrisson ou bien ses bénéfices observés ne sont-ils que des artefacts?

    L'analyse de données recueillies auprès de mères, en 1976-1977, dans une péninsule malaise, montre l'existence d'une liaison entre l'allaitement maternel du nourrisson jusqu'à six mois et l'augmentation du nombre de survivants à 1 an: Une mauvaise sélection de l'échantillon et l'absence de contrôle des facteurs de compression peuvent induire de sérieux biais dans ce type d'étude.

    La nature et l'ampleur de ces biais sont présentés.

    Une fois ces biais maitrisés, il s'avère que l'allaitement maternel seul comporte plus d'avantages que l'allaitement maternel complète.

    Plus l'enfant est jeune et plus l'allaitement maternel se prolonge, meilleurs sont les effets attendus en termes de vies sauvées.

    L'utilisation de laits en poudre ne semble pas compenser les effets néfastes du sevrage précoce.

    La liaison positive observée entre l'allaitement maternel et la durée de vie n'est pas imputable aux décès empêchant tout allaitement.

    Pas plus d'ailleurs qu'elle n'est attribuable à une pathologie entravant l'allaitement au sein.

    Ces biais, ainsi que d'autres facteurs pouvant accroître le risque de décès et-ou diminuer la durée de l'allaitement maternel ont été contrôlés.

    Mais, lorsque de telles variables sont prises en compte, l'effet bénéfique de l'allaitement maternel est renforcé et l'on part, à partir de l'exemple relaté ici, affirmer que sans ce type d'alimentation, deux fois plus de nourrissons seraient décédés après leur première semaine de vie.

    Mots-clés Pascal : Mère, Allaitement, Enfant

    Mots-clés Pascal anglais : Mother, Breast feeding, Child

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : GRISS

    Code Inist : RESH. Création : 199406.