logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Les antécédents de grossesse FIV.

    Article, Communication - En français

    Traduction en anglais : In vitro fertilization results after an IVF pregnancy.

    Journées de la Fédération Française d'Etude de la Reproduction (FFER). , 1997/09/24.

    Les tentatives de FIV réalisées entre 1989 et 1995 et recensées par FIVNAT ont permis de comparer 8615 tentatives de couples avec antécédent d'accouchement FIV et 8539 avec antécédent de FCS ou de GEU FIV à 139 843 tentatives de couples sans antécédent de grossesse FIV.

    L'âge moyen des femmes (33,3 ans) et des hommes (35,2 ans) est moins élevé quand il n'y a pas d'antécédent, le nombre moyen d'embryons obtenus est plus faible (3,7 ± 3,7), le taux de fécondation plus bas (47,3 ± 33,2), ainsi que les taux de grossesse par ponction (17,9%) et par transfert (23,0%). Les indications tubaires sont moins fréquentes sans antécédent (53,2%), mais les indications masculines isolées plus nombreuses (19,9% vs 11,0% avec antécédent d'accouchement et 12,2% avec antécédent de FCS ou GEU).

    Les différences de qualité du sperme de la fécondation semblent jouer un rôle important.

    En cas de stérilité primaire chez les femmes sans antécédent, les nombres moyens d'ovocytes recueillis (8,9 ± 5,7) et mis en fécondation (8,5 ± 5,7) sont les plus importants, mais les taux de fécondation (44,8 ± 33,4) et de grossesse par ponction (17,3%) et par transfert (22,7%) sont les plus bas.

    C'est encore dans ce cas que l'on relève le plus d'indications masculines isolées (23,6%).

    Mots-clés Pascal : Fécondation in vitro transfert embryon, Antécédent, Récidive, Enquête, France, Europe, Epidémiologie, Stérilité, Procréation assistée, Homme, Femelle, FIVNAT

    Mots-clés Pascal anglais : In vitro fertilization embryo transfer, Antecedent, Relapse, Survey, France, Europe, Epidemiology, Sterility, Assisted procreation, Human, Female

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 97-0521372

    Code Inist : 002B20A04. Création : 13/02/1998.