logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Telephone surveys as an alternative for estimating prevalence of mental disorders and service utilization : A Montreal catchment area study : Psychiatric epidemiology.

    Article - En anglais

    Historique : Les grandes enquêtes de santé mentale ontfourni de précieux renseignements sur la prévalence des troubles mentaux spécifiques et sur l'utilisation des services pour des motifs de santé mentale.

    Hélas, en raison du coût très élevé de ces enquêtes où les entrevues se font en face à face, plusieurs pays et provinces ne peuvent entreprendre ce type de recherche et se privent ainsi d'une source importante de données utiles pour la planification des services.

    Méthode 

    En guise de solution de rechange, les auteurs ont mené une enquête téléphonique auprès d'un échantillon de 893 résidents d'un secteur socio-sanitaire montréalais.

    Le Composite International Diagnostic Interview Simplified. un instrument spécialement conçu pour les enquêtes menées par téléphone ou par la poste, a été utilisé pour évaluer la présence de troubles mentaux.

    L'utilisation des services a été mesurée à l'aide d'un instrument similaire à ceux utilisés lors d'enquêtes canadiennes et américaines récentes.

    Résultats 

    Le taux de prévalence de l'ensemble des troubles mentaux observé dans cette étude était plus faible que celui rapporté dans d'autres grandes enquêtes épidémiologiques.

    Certains aspects méthodologiques, tels que le nombre de troubles mesurés et la période de prévalence considérée, permettent d'expliquer cette différence.

    Les taux de prévalence des troubles mentaux spécifiques obtenus dans cette étude sont, en revanche, très similaires à ceux des autres études. (...)

    Mots-clés Pascal : Trouble psychiatrique, Prévalence, Utilisation, Service santé, Méthode mesure, Enquête, Téléphone, Epidémiologie, Méthodologie, Québec, Canada, Amérique du Nord, Amérique, Homme

    Mots-clés Pascal anglais : Mental disorder, Prevalence, Use, Health service, Measurement method, Survey, Telephone, Epidemiology, Methodology, Quebec, Canada, North America, America, Human

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 97-0515269

    Code Inist : 002B18B04. Création : 13/02/1998.