logo BDSP

Base documentaire


  1. A tale of two countries attempts to control HIV among injecting drug users in Australia and the United States.

    Article - En anglais

    Traduction en français : Histoire de deux pays : tentatives de contrôle du VIH parmi les utilisateurs de drogue par injection en Australie et aux Etats-Unis.

    Etude sur un grand nombre de cas.

    La prévalence d'utilisation de drogue par injection est étonnamment similaire en Australie et aux Etats-Unis.

    La prévalence du VIH chez les UDIs est de moins de 5% en Australie et d'environ 14% aux Etats-Unis.

    Les UDIs représentaient 2,5% des cas de SIDA en 1994 en Australie et 28% en 1993 aux Etats-Unis.

    La réduction des risques a été officiellement adoptée en Australie en 1985, et par contre explicitement rejetée par le gouvernement des Etats-Unis.

    En 1994,10 millions de seringues ont été échangées en Australie au niveau de plus de 4000 sites, alors qu'aux Etats-Unis 8 millions de seringues ont été échangées au niveau de 55 programmes d'échange de seringues.

    Depuis 1985, la maintenance sous méthadone a augmenté presque d'un facteur dix en Australie, mais très peu aux Etats-Unis.

    L'adoption énergique et opportune de stratégies de réduction des risques en Australie et le manque relatif de ce genre de programme aux Etats-Unis, est l'explication la plus probable du meilleur contrôle du VIH parmi les UDIs en Australie qu'aux Etats-Unis.

    Voir le résumé en anglais

    Mots-clés Pascal : Toxicomanie, Virus immunodéficience humaine, Epidémiologie, Politique, Etats Unis

    Mots-clés Pascal anglais : Drug addiction, Human immunodeficiency virus, Epidemiology, Policy, United States

    Notice produite par :
    Toxibase

    Cote : 18402

    Code Inist : 002B30A11. Création : 13/02/1998.