logo BDSP

Base documentaire


  1. La reconstruction faciale : histoire d'un défi.

    Article, Communication - En français

    Traduction en anglais : Reconstruction of the face : the story of a challenge.

    Congrès français de Stomatologie et Chirurgie Maxillo-faciale. Montpellier (FRA), 1997/09/17.

    Attribuer une identité à un cadavre est, dans nos sociétés, une nécessité culturelle, sociale et juridique.

    La reconstruction faciale est utilisée le plus souvent en dernier recours, lorsque l'enquête n'a pu proposer une identité présumée pour un corps très dégradé.

    Historiquement, les premiers essais concernèrent, au XIXesiède, des hommes célèbres.

    Ce sont des anatomistes, anthropologues, embryologistes qui posèrent les principes de la méthode.

    Puis les paléontologues s'essayèrent à reconstruire l'homme préhistorique.

    Les travaux de l'école russe, au XXe siècle, se sont intéressés pour la première fois à la victime d'un crime.

    Ils ont inspiré directement l'école américaine.

    Le développement de la photographie, la découverte des rayons X, les progrès de l'imagerie et de l'informatique, l'apparition du scanner ont chacun apporté leur contribution à une méthode qui apparaît encore expérimentale.

    Mots-clés Pascal : Reconstruction, Face, Progrès technique, Droit civil, Identification, Revue bibliographique, Traitement, Historique, Homme, Cadavre, Chirurgie, Droit pénal

    Mots-clés Pascal anglais : Reconstruction, Face, Technical progress, Civil law, Identification, Bibliographic review, Treatment, Case history, Human, Cadaver, Surgery

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 97-0470319

    Code Inist : 002B25C02. Création : 03/02/1998.