logo BDSP

Base documentaire


  1. Les rejets atmosphériques des incinérateurs de déchets ménagers : risques sanitaires. (confidentiel).

    Thèse/mémoire - En français

    Le recours croissant à l'incinération comme mode de traitement efficace pour les ordures ménagères engendre des réactions d'hostilité dans la population.

    Les craintes portent principalement sur les rejets atmosphériques des usines d'incinération (dioxines, métaux lourds).

    Une étude bibliographique a permis d'évaluer la contribution des UIOM à la pollution atmosphérique et d'en déduire les risques sanitaires que ces rejets entraînent.

    Parmi les pathologies détectées au voisinage d'incinérateurs, certains cancers ont fait l'objet d'un examen plus approfondi...

    Par une étude comparative entre les différentes unités d'incinération du Finistère, certains points sensibles ont pu expliquer des rejets plus élevés.

    Les procédés de déchloruration et dépoussiérage peuvent présenter certains dysfonctionnements.

    L'absence de brûleurs d'appoint au niveau de la combustion des gaz entraîne des risques de formation d'imbrûlés (dioxines...). Ainsi, en cas de fonctionnement normal de ces usines, les risques sanitaires semblent assez faibles, et les contraintes de plus en plus fortes imposées aux procédés d'épuration des fumées tendent encore à les minimiser.

    (R.A.).

    Mots-clés Pascal : Pollution air, Tumeur maligne, Toxicologie, Polluant, Etude comparative, Finistère, Déchet, Incinération, Ordure ménagère, Facteur risque

    Mots-clés Pascal anglais : Air pollution, Malignant tumor, Toxicology, Pollutant, Comparative study, Finistère, Wastes, Incineration, Household refuse, Risk factor

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : OL97/0081

    Code Inist : 002B30A02A. Création : 03/02/1998.