logo BDSP

Base documentaire


  1. Les limites de sécurité dans les consommations alimentaires des vitamines et des minéraux.

    Rapport - En français

    L'objet de ce rapport est de proposer une méthode permettant de déterminer les doses-seuil de sécurité, en s'appuyant sur ce qui est communément admis aujourd'hui par les scientifiques. la limite de sécurité correspond en effet à une dose pour laquelle il est raisonnable de penser que la probabilité d'observer un effet indésirable est la plus faible possible (pour ne pas dire nulle), en tenant compte des différences de sensibilité pouvant exister entre les individus...

    Le Conseil supérieur d'hygiène publique de France a pris un avis fixant les limites de sécurité pour les vitamines A (rétinol), D, E, B6, C, l'acide folique et la niacine et pour le sélénium, le zinc et le fluor.

    Il rappelle que l'équilibre nutritionnel est assuré par les doses fixées par les AQR français et que ces quantités sont fournies normalement par une alimentation diversifiée.

    (R.A.).

    Mots-clés Pascal : Vitamine, Composé minéral, Produit, Besoin nutritif, Consommation alimentaire, Additif alimentaire, Méthode, Norme, Effet secondaire, Prévention, Analyse risque

    Mots-clés Pascal anglais : Vitamin, Inorganic compound, Product, Nutrient requirement, Food intake, Food additive, Method, Standards, Secondary effect, Prevention, Risk analysis

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : CK60/0253

    Code Inist : 002B30A03A. Création : 03/02/1998.