logo BDSP

Base documentaire


  1. Longer survival after HIV infection for injecting drug users than for homosexual men : implications for immunology.

    Article - En anglais

    Traduction en français : Après contamination par le VIH, les usagers de drogues par voie injectable ont une survie plus longue que les hommes homosexuels : les implications immunologiques.

    Etude sur un grand nombre de cas.

    Une étude rétrospective a été menée auprès de 63 hommes homosexuels et de 125 usagers de drogues par voie injectable (UDVIs) dont les dates de séroconversion ont été définies à un an près.

    Trois paramètres ont été pris en compte : un taux de lymphocytes CD4+inférieur à 200 millions par litre, un sida déclaré et un décès lié au sida.

    Chez les homosexuels hommes pour ces trois paramètres les taux de progression sont significativement plus rapides.

    Dix ans après la contamination par le VIH, 54% des hommes homosexuels ont développé un sida et 51% sont décédés, alors que chez les UDVIs ces mêmes pourcentages sont respectivement de 26% et 15%. Les différences significatives observées entre les deux groupes semblent liées à la voie de contamination qui détermine la réponse immunitaire initiale.

    Ceci suggère que cette voie de contamination peut avoir joué un rôle plus important que celui de la variabilité virale sur les pronostics en découlant.

    Voir le résumé en anglais

    Mots-clés Pascal : Toxicomanie, Séropositivité, Virus immunodéficience humaine, Mortalité, Tendance, Homosexualité, Etude comparative, SIDA, Injection

    Mots-clés Pascal anglais : Drug addiction, Seropositivity, Human immunodeficiency virus, Mortality, Trend, Homosexuality, Comparative study, AIDS, Injection

    Notice produite par :
    Toxibase

    Cote : 17687

    Code Inist : 002B30A11. Création : 17/11/1997.