logo BDSP

Base documentaire


  1. Abuse of prescription medicines in Southwestern France.

    Article - En anglais

    OBJECTIF 

    Bien que la dépendance à des médicaments prescrits sur ordonnances concerne une part non négligeable de la population, il y a très peu de données sur l'abus de médicaments dans la population générale.

    Les ordonnances falsifiées présentées dans les pharmacies peuvent servir d'indicateur de l'abus ou de l'usage détourné des médicaments.

    METHODES 

    Signalement des ordonnances falsifiées par un réseau représentatif de pharmaciens d'officine pendant une période d'un an.

    Les chiffres de vente, utilisés comme dénominateurs, ont permis de calculer un taux d'abus et un rapport de taux d'abus.

    RESULTATS 

    Deux tiers des 130 pharmacies du réseau ont signalé au moins une ordonnance falsifiée.

    Le taux d'incidence, à partir des signalements, est de 2.3 ordonnances falsifiées pour 10 000 habitants.

    A partir des 392 ordonnances falsifiées recueillies, les rapports de taux d'abus pour les médicaments les plus détoumés ont été estimés à 171 (IC 95% 140 à 210) pour l'association anticonvulsivante dexamphétamine-phénobarbital, 168 (131 à 216) pour la fénozolone, 67 (53 à 84) pour la buprénorphine, 40.5 (33 à 50) pour le clobenzorex.

    CONCLUSIONS 

    Ces résultats montrent l'intérêt d'un travail en réseau avec les pharmacies d'officine pour l'estimation du potentiel d'abus de différents médicaments et la génération d'alertes.

    Mots-clés Pascal : Prescription médicale, Abus médicamenteux, France, Europe, Pharmacien, Santé, Automédication, Homme, Ordonnance, Falsification

    Mots-clés Pascal anglais : Medical prescription, Drug abuse, France, Europe, Chemist, Health, Self prescription, Human

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 97-0387688

    Code Inist : 002B02V. Création : 12/09/1997.