logo BDSP

Base documentaire


  1. Ethical research with the mentally disordered.

    Article - En anglais

    Parce qu'on se préoccupe de leur capacité et de la nature volontaire de leurs actes, les personnes ayant des troubles mentaux forment une population vulnérable dans le contexte de la recherche biomédicale non thérapeutique et ilfaut les protéger à ce titre.

    Malgré les préoccupations d'autrui quant à la protection des personnes ayant des troubles mentaux, il faut aussi respecter et favoriser au maximum leur capacité de prendre des décisions, ce qui leur permet de consentir à participer à des expériences, sous réserve d'une évaluation de leur capacité de prendre une décision de cet ordre.

    Les personnes ayant des troubles mentaux qui sont capables, mais prévoient une incapacité future, devraient pouvoir donner des directives en matière de recherche ou des procurations subsistant à l'incapacité, en vertu desquelles elles peuvent donner un consentement explicite pour participer à une recherche non thérapeutique.

    Lorsque la personne est frappée d'incapacité, un décideur substitut devrait être habilité à donner son consentement au nom de la personne ayant un trouble mental, dans les limites de paramètres établis.

    L'expérimentation non thérapeutique chez les personnes ayant des troubles mentaux doit être permise, mais seulement dans les limites de la tolérance éthique tracées conformément à des lignes directrices autorisées par la loi. (...)

    Mots-clés Pascal : Recherche scientifique, Ethique, Trouble psychiatrique, Aptitude, Prise décision, Consentement éclairé, Législation, Expérimentation, Homme

    Mots-clés Pascal anglais : Scientific research, Ethics, Mental disorder, Ability, Decision making, Informed consent, Legislation, Experimentation, Human

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 97-0384416

    Code Inist : 002B18H08. Création : 12/09/1997.