logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Chlamydiose et hypofertilité féminine au Maroc.

    Article - En français

    Traduction en anglais : Chlamydia infection and female hypofertility in Morroco.

    L'infection à Chlamydia trachomatis est reconnue comme la maladie sexuellement transmissible la plus répandue dans le monde.

    Méconnue, elle se complique de très sévères conséquences incluant les infertilités.

    L'objectif de cette étude était d'évaluer la part de cette infection dans l'hypofertilité dans un échantillon de femmes marocaines, par une corrélation entre l'examen sérologique, la culture cellulaire, et l'examen histopathologique.

    Certaines des femmes ont été explorées par coelioscopie, d'autres ont bénéficié d'une salpingectomie, et des biopsies tubaires était réalisées.

    Chez d'autres un prélèvement endocervical était pratiqué.

    Le tableau clinique était dominé par les stérilités primaires ou secondaires, des grossesses extra-utérines, les hydrosalpinx, le syndrome de synéchie, et les douleurs pelviennes. 128 femmes avaient bénéficié d'une sérologie à C. trachomatis, 57 d'une culture cellulaire, et 47 d'un examen anatomopathologique.

    Les résultas ont montré que 26% des femmes avaient des anticorps anti C. trachomatis, chez les 56 confirmés avoir des problèmes tubaires, la prévalence était de l'ordre de 46%. 7% des cultures à partir des prélèvements endocervicaux étaient positives et 73% avaient des réactions inflammatoires.

    Toutes les femmes avec des réactions inflammatoires étaient positives en sérologie et/ou en culture.

    Ces données nous permettent de conclure que, au Maroc comme ailleurs, l'infection à C. (...)

    Mots-clés Pascal : Chlamydiose, Bactériose, Infection, Chlamydia trachomatis, Chlamydiaceae, Chlamydiales, Bactérie, Hypofertilité, Maroc, Afrique, Culture cellulaire, Sérologie, Anatomopathologie, Epidémiologie, Prévalence, Diagnostic, Femelle, Homme, Maladie sexuellement transmissible, Appareil génital femelle pathologie

    Mots-clés Pascal anglais : Chlamydiosis, Bacteriosis, Infection, Chlamydia trachomatis, Chlamydiaceae, Chlamydiales, Bacteria, Subfertility, Morocco, Africa, Cell culture, Serology, Pathology, Epidemiology, Prevalence, Diagnosis, Female, Human, Sexually transmitted disease, Female genital diseases

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 97-0370220

    Code Inist : 002B05B02H. Création : 12/09/1997.