logo BDSP

Base documentaire


  1. Ligature tubaire par minilaparotomie sous anesthésie locale à propos de 800 cas au CHU de Dakar.

    Article - En français

    Traduction en anglais : Tubal ligation via minilaparotomy under local anesthesia about 800 cases in Dakar.

    Les auteurs rapportent les résultats d'une étude prospective concernant 800 cas de minilaparotomies sous anesthésie locale (MI/AL) effectués au CHU de Dakar entre janvier 1991 et juin 1996.

    La ligature tubaire occupe la deuxième place dans le choix des nouvelles acceptrices derrière le Norplant*. Il s'agit généralement d'une femme âgée de 35 ans et plus, multipare avec au moins 6 enfants vivants.

    La demande a été motivée soit par un nombre d'enfants jugé suffisant (70%) soit pour une raison médicale (pathologie cardio-vasculaire).

    Cette méthode présente certains avantages qui sont : l'efficacité (99,38%), la pratique en ambulatoire, la simplicité de l'équipement et le coût peu élevé (8 000 Fcfa=80 FF).

    Mais il existe des inconvénients comme la possibilité d'accidents (0,87%) ou d'échecs (0,62%) qui devraient être rares si la procédure est respectée.

    La ML/AL peut être considérée comme un méthode sûre pouvant contribuer à la réduction de la mortalité/morbidité maternelles par le biais d'une prévention de certaines grossesses à haut risque.

    Mots-clés Pascal : Stérilisation femelle, Trompe Fallope, Ligature, Coeliochirurgie, Anesthésie locale, Epidémiologie, Sénégal, Afrique, Appareil génital femelle, Voie génitale femelle, Homme, Femelle

    Mots-clés Pascal anglais : Female sterilization, Fallopian tube, Ligature, Laparoscopic surgery, Local anesthesia, Epidemiology, Senegal, Africa, Female genital system, Female genital duct, Human, Female

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 97-0302152

    Code Inist : 002B20A02. Création : 15/07/1997.