logo BDSP

Base documentaire


  1. La population active devrait encore augmenter pendant une dizaine d'années.

    Article - En français

    La population active future devrait comporter encore moins de jeunes et plus de femmes qu'aujourd'hui.

    Elle poursuivrait sa croissance et augmenterait d'un million et demi de personnes d'ici 2006 pour des raisons essentiellement démographiques.

    Ensuite, l'arrivée à l'âge de 60 ans des premières générations de l'après-guerre inverserait la tendance : la population active devrait alors commencer à diminuer.

    A l'horizon 2015, l'effet du retournement resterait modéré.

    Après cette date, de nouvelles générations, qui ne sont pas encore nées aujourd'hui, arriveront progressivement sur le marché du travail.

    Dans l'hypothèse d'un prolongement de la tendance à la diminution de la fécondité, la baisse de la population active devrait alors graduellement s'accentuer.

    Dès 2035, le nombre d'actifs retrouverait son niveau actuel.

    Cette baisse pourrait toutefois être contrecarrée par une hausse de la fécondité, un appel à la main-d'oeuvre étrangère ou une remontée de l'âge effectif de la retraite.

    (Résumé d'auteur).

    Mots-clés Pascal : Travailleur, Age, Sexe, Démographie, Activité, Taux, Fécondité, Prospective, Projection perspective, Donnée statistique, France

    Mots-clés Pascal anglais : Worker, Age, Sex, Demography, Activity, Rate, Fecundity, Prospective, Perspective projection, Statistical data, France

    Notice produite par :
    CREDES - Centre de Recherche, d'Etudes et de Documentation en Economie de la Santé (devenu IRDES)

    Cote : 12312

    Code Inist : 002B30A11. Création : 15/07/1997.