logo BDSP

Base documentaire


  1. Fulltext. Prévalence de C. Trachomatis dans une clientèle de gynécologues libéraux en région parisienne.

    Article - En français

    Fulltext.

    Les infections à Chlamydia trachomatis (Ct) sont difficiles à surveiller, en raison de la pauvreté de leur expression clinique et de l'absence de méthode idéale de diagnostic.

    Le réseau RENACHLA concerne les infections pour lesquelles une confirmation microbiologique a été prescrite.

    Dans le réseau sentinelle, la surveillance des urétrites masculines est uniquement clinique.

    Les systèmes de surveillance actuels présentent donc une lacune quant à la couverture des femmes suivies en médecine libérale.

    Or deux tiers des infections à Ct chez les femmes sont diagnostiquées par des gynécologues libéraux.

    GYNECHLA est un réseau composé de gynécologues volontaires installés en région parisienne qui a mené une enquête pilote en 1991.

    Les résultats présentés dans cet article proviennent de la série de prélèvements réalisés entre avril et juin 1993. (adapté du texte).

    Mots-clés Pascal : Chlamydiose, Prévalence, Gynécologie, Enquête, Clientèle

    Mots-clés Pascal anglais : Chlamydiosis, Prevalence, Gynecology, Survey, Clientele

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : 97/04 N

    Code Inist : 002B30A01A02. Création : 21/05/1997.