logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Fulltext. Prévalence de C. Trachomatis dans une clientèle de gynécologues libéraux en région parisienne.

    Article - En français

    Fulltext.

    Les infections à Chlamydia trachomatis (Ct) sont difficiles à surveiller, en raison de la pauvreté de leur expression clinique et de l'absence de méthode idéale de diagnostic.

    Le réseau RENACHLA concerne les infections pour lesquelles une confirmation microbiologique a été prescrite.

    Dans le réseau sentinelle, la surveillance des urétrites masculines est uniquement clinique.

    Les systèmes de surveillance actuels présentent donc une lacune quant à la couverture des femmes suivies en médecine libérale.

    Or deux tiers des infections à Ct chez les femmes sont diagnostiquées par des gynécologues libéraux.

    GYNECHLA est un réseau composé de gynécologues volontaires installés en région parisienne qui a mené une enquête pilote en 1991.

    Les résultats présentés dans cet article proviennent de la série de prélèvements réalisés entre avril et juin 1993. (adapté du texte).

    Mots-clés Pascal : Chlamydiose, Prévalence, Gynécologie, Enquête, Clientèle

    Mots-clés Pascal anglais : Chlamydiosis, Prevalence, Gynecology, Survey, Clientele

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : 97/04 N

    Code Inist : 002B30A01A02. Création : 21/05/1997.