logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Les embuches de la psychiatrie de liaison.

    Article - En français

    Traduction en anglais : Consultation-liaison psychiatry.

    Le terme de psychiatrie de liaison, originaire d'Amérique du Nord, désigne une pratique complexe, incluant une partie des domaines propres à la psychiatrie, à la médecine psychosomatique, et à la psychologie médicale.

    La première embûche que rencontre le psychiatre de consultation-liaison est d'avoir une idée imprécise de son identité et de sa fonction, davantage peut-être que dans d'autres domaines de la psychiatrie, et entre autres, d'en laisser la définition floue, ou entièrement dépendante des autres médecins et services de l'hôpital.

    En effet, on peut voir la psychiatrie de consultation : soit comme une sous-spécialité faisant appel à des connaissances et une expérience très spécifiques et dans un cadre généralement déjà limité (par exemple un service de cardiologie ou de traitement du SIDA) ; soit comme une supra-spécialité par son implication dans pratiquement tous les domaines de la psychiatrie, répondant alors aux demandes de tout un hôpital, couvrant à la fois la psychogériatrie, les confins neuro-psychiatriques, la psychopharmacologie, la psychiatrie légale, l'abus d'alcool et de drogues, etcs..

    L'absence de contrôle sur la définition de la tâche amène bien souvent le psychiatre de liaison à être débordé soit par le nombre de demandes, soit par la difficulté de se tenir au courant dans des domaines trop multiples et trop vastes.

    S'il est davantage pro-actif, il peut orienter dans une certaine mesure les demandes. (...)

    Mots-clés Pascal : Psychiatrie liaison, Définition, Indication, Homme, Aspect juridique, Belgique, Europe, Organisation santé

    Mots-clés Pascal anglais : Liaison psychiatry, Definition, Indication, Human, Legal aspect, Belgium, Europe, Public health organization

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 96-0491053

    Code Inist : 002B18H05B. Création : 10/04/1997.