logo BDSP

Base documentaire


  1. Treatment delay in patients with bladder tumours.

    Article - En anglais

    Traduction en français : Retard dans le traitement des patients atteints de tumeurs de la vessie.

    Les cancers de la vessie représentent 3% des morts par cancer dans la région nord-ouest de l'Angleterre.

    La survie à 3 ans est très influencée par la précocité du traitement.

    Or la source de retard la plus importante est l'hôpital.

    Entre 1971 et 1979,330 tumeurs de la vessie, 22% bénignes, 1,5% douteuses et 76,5% malignes.

    L'hématurie était présente dans 80% des cas, la pollakiurie dans 23% des cas, la dysurie dans 13% des cas, les douleurs abdominales dans 79% des cas.91% des patients vus en consultation externe dans le mois qui suit leur envoi à l'hôpital, 43% traités dans le mois suivant cette consultation.

    Les patients âgés sont traités plus vite (urgence plus évidente).

    L'hématurie indolore comme symptôme principal est une cause de retard, car non perçue comme grave ou urgente.

    Le type tumoral n'intervient pas.

    Les examens complémentaires (pyclographie IV) retardent (listes d'attentes).

    Il y a de grandes différences entre les hôpitaux.

    Mots-clés Pascal : Tumeur maligne, Mortalité, Facteur risque, Traitement, Hôpital, Royaume Uni, 1971-1979

    Mots-clés Pascal anglais : Malignant tumor, Mortality, Risk factor, Treatment, Hospital, United Kingdom

    Notice produite par :
    CHUSA - Centre de Documentation en Santé Publique - Faculté Saint-Antoine

    Cote : RAM750101466

    Code Inist : . Création : 199406.