logo BDSP

Base documentaire


  1. Réduire le temps de travail (Nouvelle édition).

    Ouvrage - En français

    Une utopie, la réduction du temps de travail ?

    Pourtant, il y a cent ans, il était courant de travailler quatre-vingts heures par semaine....

    S'appuyant sur une analyse historique l'INSEE et de l'OFCE, Jacques Rigaudiat montre que la réduction du temps de travail est une variable essentielle à la régulation des rapports réciproques entre l'économie et le marché du travail.

    Pourquoi alors l'ordonnance de 1982 sur les trente-neuf heures a-t-elle été un échec ?

    Et pourquoi la durée collective du temps de travail reste-t-elle bloquée depuis, alors que l'on assiste à un développement rapide du travail à temps partiel subi ?

    Ce n'est qu'en mobilisant simultanément tous les moyens dont on dispose - réglementation, incitations financières et négociations - qu'il sera possible d'enclencher un processus durable.

    S'il revient à l'Etat d'affirmer une volonté politique et d'impulser une dynamique, le problème de la compensation salariale ne peut être abordée de façon dirigiste et centralisée.

    Le jeu en vaut la chandelle : passer à trente-sept heures, voire trente-cinq heures hebdomadaires, permettrait d'ici cinq ans de créer de 1,5 à 3,3 millions d'emplois supplémentaires. (Jacques Rigaudiat est conseiller référendaire à la Cour des comptes, ancien conseiller de Michel Rocard.

    Il est également professeur associé à l'Université de Paris I).

    Mots-clés Pascal : Durée travail, Réduction, Emploi, Politique, Chômage, Historique, Convention collective, Droit travail, Salaire, Femme, Enfant, Réglementation, Milieu rural, Marché travail, Macroéconomie, Donnée statistique, France

    Mots-clés Pascal anglais : Work period, Reduction, Employment, Policy, Unemployment, Case history, Collective agreement, Labour law, Wage, Woman, Child, Regulation, Rural environment, Labour market, Macroeconomics, Statistical data, France

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : CN40/0020

    Code Inist : 002B30A03B. Création : 10/04/1997.