logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. L'outil - les fonctions et le sens : voir le cerveau penser est un mythe ou un fantasme.

    Article - En français

    Evident pour le neurologue, l'intérêt de l'imagerie cérébrale l'est moins pour le psychiatre.

    Que peut-on voir dans le cerveau d'un malade psychique ?

    Rien, ou presque rien.

    Le diagnostic psychiatrique ne correspond à aucune lésion cérébrale décelable, à aucun signe clinique objectivable et quantifiable.

    Par ailleurs, la TEP et l'IRM n'offrent que des images artificiellement fabriquées.

    Enfin, les biais méthodologiques sont inévitables.

    Les principales promesses des nouvelles techniques sont dans l'analyse des fonctions cognitives.

    A condition de garder à l'esprit que la pensée reste fondamentalement individuelle.

    (résumé de l'auteur).

    Mots-clés Pascal : Encéphale, Psychiatrie, France, Imagerie médicale, Résonance magnétique nucléaire, Tomographie, Cognition

    Mots-clés Pascal anglais : Brain (vertebrata), Psychiatry, France, Medical imagery, Nuclear magnetic resonance, Tomography, Cognition

    Notice produite par :
    FNG - Fondation Nationale de Gérontologie

    Cote : 9660

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199701.