logo BDSP

Base documentaire


  1. Du psychosocial à la démence.

    Communication - En français

    La démence : pourquoi ? .

    La difficulté de corréler les signes cliniques du syndrome démentiel aux lésions cérébrales a suggéré depuis longtemps l'intervention de facteurs non-biologiques, psychosociaux, dans le déterminisme des signes cliniques.

    La plupart des études épidémiologiques ont montré l'existence d'un lien entre la fréquence du syndrome démentiel et un bas niveau d'éducation.

    Un certain nombre d'études ont également mis en évidence une fréquence élevée d'antécédents de dépression chez les patients présentant une démence dégénérative.

    L'influence de la personnalité antérieure ou des événements vitaux a été aussi plusieurs fois invoquée.

    C'est surtout le travail des psychanalystes et des systémiciens auprès de patients et de leurs familles qui a montré l'importance des facteurs psychologiques et relationnels chez ces patients.

    Ces travaux ont souligné que les symptômes non-cognitifs, mais peut-être aussi les symptômes cognitifs, avaient un sens et un rôle pour la vie psychique et relationnelle des malades.

    A partir de ces données, certains auteurs n'ont pas hésité à attribuer un rôle causal ou aggravant à ces facteurs psychologiques, plaçant ainsi les démences dégénératives dans le cadre des affections psychosomatiques.

    (résumé de l'auteur).

    Mots-clés Pascal : Démence, Bibliographie, Etat dépressif, Stress, Relation familiale, Narcissisme, France, Niveau étude, Cognition

    Mots-clés Pascal anglais : Dementia, Bibliography, Depression, Stress, Familial relation, Narcissism, France, Education level, Cognition

    Notice produite par :
    FNG - Fondation Nationale de Gérontologie

    Cote : 9569

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199701.