logo BDSP

Base documentaire


  1. Hormonothérapie substitutive post-ménopausique : pour qui ? Combien de temps ?

    Article - En français

    L'hormonothérapie substitutive post-ménopausique (HSP) prévient les maladies cardiovasculaires et l'ostéoporose.

    Les données actuelles suggèrent que la perte osseuse reste ralentie pendant 15 ans, sinon plus, après la ménopause chez les femmes sous HSP.

    Mais il est difficile de savoir si l'HSP débutée dans un contexte de perte osseuse avancée peut diminuer l'incidence des fractures.

    On peut également se poser des questions quant à l'éventuelle association HSP-cancer du sein.

    (tiré du résumé des auteurs).

    Mots-clés Pascal : Vieillard, Femme, Ménopause, Ostéoporose, Etats Unis, Chimiothérapie, Hormone, Appareil circulatoire pathologie, Glande mammaire pathologie, Utérus pathologie, Facteur risque

    Mots-clés Pascal anglais : Elderly, Woman, Menopause, Osteoporosis, United States, Chemotherapy, Hormone, Cardiovascular disease, Mammary gland diseases, Uterine diseases, Risk factor

    Notice produite par :
    FNG - Fondation Nationale de Gérontologie

    Cote : 9553

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199701.