logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Intensive use of mental health care.

    Article - En anglais

    Objectif 

    Décrire le profil du recours intensif aux services de santé mentale sur une période de 4 ans chez une population de 1,1 million de personnes.

    Méthodes 

    Les données obtenues de registres informatiques de départ de l'hôpital et de réclamations de remboursement par les médecins ont été fusionnées afin d'établir des antécédents de recours aux soins de santé mentale chez les patients.

    Les utilisateurs de services de santé mentale sur une période de 24 mois ont été classifiés de façon hiérarchique comme souffrant d'un trouble psychotique (ICD-9-CM 295-299) et ne souffrant pas d'un trouble psychotique (ICD-9-CM 300-301,306-309,311).

    Le recours intensif a été défini comme 12 mois ou plus de contact ou un minimum de 2 épisodes de thérapie sur 24 mois.

    On a ensuite réalisé le suivi du groupe des utilisateurs intensifs pendant une période additionnelle de 24 mois afin d'établir la persistance du recours intensif.

    Résultats 

    Pendant la période initiale d'observation, les utilisateurs intensifs ont constitué 27,4% des personnes traitées pour un trouble psychotique et 4,4% des personnes traitées pour un trouble non psychotique.

    Ces 2 groupes, qui représentent 7,4% de l'ensemble des utilisateurs de soins de santé mentale, ont été responsables de 53% des services de médecins, de 72,7% des contacts avec des psychiatres et de 64,4% de jours-lit pour trouble psychiatrique aigu dans la période initiale.

    Pendant la période de suivi, le recours intensif a été noté ...

    Mots-clés Pascal : Utilisation, Service santé, Santé mentale, Etude longitudinale, Canada, Amérique du Nord, Amérique, Epidémiologie, Economie santé, Homme

    Mots-clés Pascal anglais : Use, Health service, Mental health, Follow up study, Canada, North America, America, Epidemiology, Health economy, Human

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 96-0196064

    Code Inist : 002B18H05B. Création : 199608.