logo BDSP

Base documentaire


  1. Plan Juppé : réforme ou replâtrage.

    Article - En français

    Après cinq ans de redressement durant le septennat Giscard, onze plans furent mis en ouvre sous Mitterrand.

    De 3% en 1974 et 9% en 1981, les cotisations déplafonnées passèrent à 26,7% en 1995, plus de 2,4% au titre de la C.S.G. En contrepartie, les cotisations sous plafond, de 32,2% en 1974 et de 30,95% en 1981, sont revenues à 14,75% en 1995.

    En deux décennies, 17,45 points de cotisations plafonnées furent donc échangés contre 26,10 points de prélèvements déplafonnés.

    Diverses mesures de restriction furent prises pour les dépenses, en particulier le passage à la dotation globale pour les établissements hospitaliers en 1982-1983.

    Les déficits s'aggravèrent néanmoins.

    Au 31 décembre 1995 la date cumulée de la Sécurité sociale s'élève à 230 milliards de francs, et le déficit annuel dépasse 60 milliards, chiffre encore jamais atteint.

    Telles sont les circonstances qui rendaient inévitables un plan Juppé.

    Mots-clés Pascal : Politique sanitaire, Financement, Protection sociale, Contrôle, Dépense, Plan, Etude critique, France

    Mots-clés Pascal anglais : Health policy, Financing, Welfare aids, Check, Expenditure, Plane, Critical study, France

    Notice produite par :
    CREDES - Centre de Recherche, d'Etudes et de Documentation en Economie de la Santé (devenu IRDES)

    Cote : 11343

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199608.