logo BDSP

Base documentaire


  1. Le dépistage précoce des carences martiales.

    Article - En français

    La carence martiale est la carence la plus répandue quelles que soient les régions du globe.

    Il est habituel d'envisager le diagnostic chez des sujets ayant une anémie hypochrome microcytaire.

    Chez des sujets non anémiques, une carence martiale peut être envisagée sur une baisse de la teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine.

    En pareilles circonstances, un dosage de la ferritine sérique qui s'impose montre une baisse de cette protéine.

    Ailleurs, le dosage de la ferritine chez des sujets à « risque » de carence martiale permettrait à la fois de la déceler et de la prévenir.

    La ferritine du sérum est le reflet le plus fidèle des réserves en fer de l'organisme.

    Son dosage doit remplacer celui du fer sérique dont on connaît l'imprécision.

    Une interprétation correcte des paramètres de l'hémogramme et un interrogatoire bien conduit devraient réduire très nettement la fréquence des carences martiales sans attendre l'apparition d'une anémie hypochrome.

    (Résumé d'auteur).

    Mots-clés Pascal : Anémie, Carence alimentaire, Examen laboratoire, Ferritine

    Mots-clés Pascal anglais : Anemia, Nutrional deficiency, Laboratory investigations, Ferritin

    Notice produite par :
    CMPNANCY - Centre de Médecine Préventive

    Cote : RAM540185067

    Code Inist : . Création : 199406.