logo BDSP

Base documentaire


  1. Fulltext. La "métropolarisation" des actifs structure le territoire.

    Article - En français

    Fulltext.

    Les flux d'actifs entre deux villes peuvent s'expliquer à la fois par leur taille, en nombre d'actifs, et leur distance.

    L'attraction que les grandes villes exercent au détriment des petites s'apparente au modèle de la gravitation universelle.

    Ce phénomène dit de « métropolisation » s'est renforcée entre les deux périodes intercensitaires (1975-1982 et 1982-1990), au bénéfice, notamment, de la capitale.

    D'autres facteurs contribuent aux migrations des actifs : l'attrait des villes méridionales, celui des métropoles régionales sur les villes environnantes et la présence d'emplois « stratégiques ».

    Ces emplois, parmi les plus qualifiés, sont concentrés sur des fonctions tertiaires.

    Ils sont sur-représentés à Paris et dans les villes à forte croissance.

    Mots-clés Pascal : Ville, Travailleur, Donnée statistique, Analyse spatiale, Analyse temporelle, Modèle, France, Région, Echelon national, Migration population

    Mots-clés Pascal anglais : Town, Worker, Statistical data, Spatial analysis, Time analysis, Models, France, Region, National scope, Population migration

    Notice produite par :
    CREDES - Centre de Recherche, d'Etudes et de Documentation en Economie de la Santé (devenu IRDES)

    Cote : 09570

    Code Inist : 002B30A11. Création : 28/06/1996.