logo BDSP

Base documentaire


  1. Preceding birth intervals and child survival : searching for pathways of influence.

    Article - En anglais

    De nombreuses études ont montré que l'intervalle entre deux naissances influence la survie des jeunes enfants.

    On connaît mal, par contre, les causes à l'origine de ce phénomène.

    Théoriquement, plusieurs mécanismes peuvent intervenir, certains en phase prénatale (déplétion nutritionnelle de la mère affectant le développement foetal ; prématurité et petit poids de naissance ; défaut d'observance des consultations prénatales), d'autres en phase postnatale (allaitement défectueux ; compétition avec les frères et soeurs plus âgés ; transmission de vecteurs infectieux par les membres de la fratrie).

    Pour y voir plus clair, les auteurs présentent ici la synthèse de 17 études rétrospectives effectuées chacune dans un pays en développement différent, dans le cadre des « Demographic and Health Surveys ».

    L'interrogatoire auprès des mères portait sur les 5 années antérieures et ne concernait pas les premier-nés.

    Un intervalle court (inférieur à 18 mois) par rapport à la naissance précédentemultipliait les taux de mortalité néonatale (entre 0 - 1 mois) et infantile précoce (entre 1 et 18 mois) par un facteur égal, respectivement, à 2,29 et 2,24.

    Ces moyennes reflètent des disparités entre les pays, allant d'un facteur 1,11 (au Zimbabwe) à 4,85 (au Mali).

    Inversement, un long délai par rapport à la naissance précédente (supérieur à 3 ans) abaissait le risque de mortalité infantile d'environ 20% entre 0 et 6 mois.

    Mots-clés Pascal : Survie, Mortalité, Enfant, Indicateur nutritionnel, Statistique, Etats Unis

    Mots-clés Pascal anglais : Survival, Mortality, Child, Nutritional indicator, Statistics, United States

    Notice produite par :
    CIE - Centre International de l'Enfance et de la Famille

    Code Inist : 002B30A11. Création : 01/03/1996.