logo BDSP

Base documentaire


  1. Low immunisation rates : fact or fiction ?

    Article - En anglais

    Une étude rétrospective a été conduite dans le district anglais de Riverside afin d'apprécier la fiabilité du système informatisé de recueil des données.

    Les autorités sanitaires disposent d'un registre exhaustif des naissances à partir duquel sont établies les convocations et enregistrées les vaccinations successives.

    Le système de mise à jour tient compte des déménagements.

    Les données vaccinales sont théoriquement envoyées de façon régulière et rapide par les centres de vaccination.

    L'étude menée en 1987 parmi 1256 enfants de 2 ans, en a identifié 487 comme n'ayant pas reçu la 3ème dose de vaccin antidiphtérique.

    En réalité, 46% (223) avaient été vaccinés (63 en privé, 31 à l'étranger, 49 par un généraliste et 60 à l'endroit habituel). 89 avaient quitté le district sans que ce fait ne soit enregistré, 76 enfants n'ont pu être retrouvés ; 66 dossiers ne comportaient aucun renseignement vaccinal, un tiers de ces enfants étant nés dans des maternités privées a peut-être été vacciné en privé.

    Finalement, 12 enfants n'ont effectivement pas été vaccinés.

    La couverture vaccinale, préalablement estimée à 61% était donc d'au moins 74,6%. L'inefficacité de ce système informatisé est imputable à 2 facteurs : la mobilité importante à la fois de la population et du personnel, cette dernière étant liée à un salaire peu incitatif et étant responsable d'un manque de familiarité avec les systèmes de saisies de données.

    Mots-clés Pascal : Enquête, Rétrospective, Information, Vaccination

    Mots-clés Pascal anglais : Inquiry, Retrospective, Information, Vaccination

    Notice produite par :
    CIE - Centre International de l'Enfance et de la Famille

    Cote : 13136

    Code Inist : 002B30A11. Création : 01/03/1996.