logo BDSP

Base documentaire


  1. Studies of the role of school gardens in combatting malnutrition in Sri lanka children.

    Article - En anglais

    Les malnutritions chronique et aiguë sont fréquentes chez les enfants au Sri Lanka.

    Des enquêtes récentes montrent que leur prévalence tend à augmenter.

    Traditionnellement les légumes sont peu consommés, parce qu'ils sont chers ou parce que leur valeur nutritionnelle est méconnue.

    La distribution massive de vitamine A ou d'aliments de sevrage par les services de santé est chère alors qu'un investissement bon marché dans des jardins scolaires pourrait améliorer le régime alimentaire et l'état nutritionnel des enfants.

    On étudie ici les résultats d'un projet de jardins pilotes dans 4 écoles rurales.

    Piments, aubergines, laitues, tomates, carottes, haricots nains, pois ailés, okra et sesbania sont cultivés sur de petites surfaces avec des moyens simples et naturels pendant 3 à 5 mois.

    On mesure ensuite leur partie comestible et leur contenu en humidité, protéines, graisses, fibres, cendres, calories, vitamines et minéraux.

    Pour les rendements, exprimés en partie comestible et en nutriments, le sesbania obtient en moyenne les meilleurs scores.

    La carotte et l'aubergine les plus bas.

    Le haricot ailé est le plus intéressant pour la production d'énergie et de protéines et la laitue la plus riche en riboflavine, niacine et fer.

    Finalement, les jardins pourraient permettre de satisfaire plus de 100% des besoins en vitamine A, C et fer des enfants des écoles âgés de 4 à 12 ans et plus de 50% des besoins en protéines des enfants âgés de 4 à 9 ans.

    Mots-clés Pascal : Nutrition, Agriculture, Malnutrition, Protéine, Légume, Ecole, Sri Lanka

    Mots-clés Pascal anglais : Nutrition, Agriculture, Malnutrition, Proteins, Vegetable, School, Sri Lanka

    Notice produite par :
    CIE - Centre International de l'Enfance et de la Famille

    Cote : 4615

    Code Inist : 002B30A11. Création : 01/03/1996.