logo BDSP

Base documentaire


  1. Fats for brain.

    Article - En anglais

    Le cerveau humain croît de façon particulièrement rapide entre la 25ème semaine de gestation et les premiers mois de la vie.

    Cette phase de développement neuronal durant laquelle le foetus puis le nouveau-né sont particulièrement vulnérables, nécessite l'accrétion de lipides au niveau des membranes et des structures subcellulaires ainsi qu'à celui de la myélinisation des nerfs.

    La plupart des lipides peuvent être synthétisées à partir d'autres substrats (en particulier à partir des glucides) par le foetus puis le nourrisson.

    Cependant, un apport extérieur en acides gras essentiels (AGE), essentiellement en acides gras polyinsaturés (AGPI) est indispensable au bon déroulement du développement neurologique.

    L'auteur réalise ici une synthèse des connaissances actuelles en ce domaine.

    Après l'accouchement, le nourrisson reçoit par le lait maternel suffisamment d'acides gras pour subvenir aux besoins de son cerveau.

    Le contenu en AGPI du lait maternel ne dépend pas directement de l'alimentation de la mère, mais parait bien contrôlé : le rapport n - 6/n - 3 y est égal à deux (comme dans les neurones du nouveau-né), et ce aussi bien chez les femmes européennes qu'africaines.

    Les laits artificiels destinés aux nourrissons sont généralement riches en acides linoléïque et alpha-linoléïque, mais contiennent peu ou pas d'acides gras plus longs.

    Mots-clés Pascal : Neurologie, Cerveau, Développement intellectuel, Lipide, Régime alimentaire, Prématurité, Etude comparative, Allaitement, Corps gras animal, Pisces, Lait maternisé

    Mots-clés Pascal anglais : Neurology, Brain, Intellectual development, Lipids, Diet, Prematurity, Comparative study, Breast feeding, Animal fat, Pisces, Powdered baby milk

    Notice produite par :
    CIE - Centre International de l'Enfance et de la Famille

    Code Inist : 002B30A11. Création : 01/03/1996.