logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Energetic and metabolic cost of growth in Gambian infants.

    Article - En anglais

    Afin de connaître le coût énergétique de la croissance chez des nourrissons en bonne santé, 14 nouveau-nés (âge moyen : 17 jours) ont participé à l'étude ; ils étaient nés à terme, en bonne santé, en bon état nutritionnel (poids moyen : 3,58 kg) et nourris au sein.

    Cette étude s'est déroulée pendant deux semaines, dans un village de Gambie (Afrique de l'Ouest), au cours de la saison sèche.

    La prise énergétique fut calculée pendant 24 heures au milieu de la période de deux semaines, en pesant le bébé avant et après chaque tétée, puis en utilisant le facteur de conversion, 2,9 kJ par gramme de lait.

    Au cours de la même journée, la dépense énergétique pendant le sommeil fut mesurée par calorimétrie indirecte et ce durant cinq périodes de 30 minutes.

    En moyenne, l'apport énergétique quotidien s'élevait à 502 kJ/kg de poids, tandis que les dépenses énergétiques de repos atteignaient 230 kJ/kg de poids sur 24heures ; ainsi, 272kJ/kg étaient disponibles pour l'activité physique et pour l'énergie nécessaire à la croissance.

    L'énergie dépensée pour la synthèse des nouveaux tissus était de 5,5 kJ/g : l'efficacité énergétique globale de la croissance tissulaire était donc égale à 16,9 - 5,5=67% 16,9. Cette valeur est plus faible que celle obtenue à partir d'enfants prématurés malnutris (entre 70 et 90%) ; cette différence est peut être liée à un contenu énergétique par gramme de nouveau tissu plus faible chez le nouveau-né à terme que chez le prématuré.

    Mots-clés Pascal : Nutrition, Croissance, Coût, Energie, Allaitement, Dépense énergétique, Valeur nutritive, Anthropométrie, Gambie

    Mots-clés Pascal anglais : Nutrition, Growth, Costs, Energy, Breast feeding, Energic cost, Nutritive value, Anthropometry, Gambia

    Notice produite par :
    CIE - Centre International de l'Enfance et de la Famille

    Code Inist : 002B30A11. Création : 01/03/1996.