logo BDSP

Base documentaire


  1. Inhibitory effect of oat products on non-haem iron absorption in man.

    Article - En anglais

    Les dérivés de l'avoine sont de plus en plus utilisés en nutrition humaine pour leur forte teneur en fibres solubles (notamment les glucans connus pour leur effet bénéfique sur le taux de cholestérol.

    Ils contiennent par ailleurs une grande quantité de phytates susceptibles de gêner l'absorption du fer non héminique.

    Cette étude a pour but de mettre en évidence cette interférence, utile à connaître pour protéger les groupes à risque de carence en fer (enfants, adolescents, femmes en âge de procréer).

    On a donc étudié sur 19 sujets hommes et femmes de 21 à 46 ans, l'effet de l'adjonction d'avoine dans le petit déjeuner continental, versus petit déjeuner continental plus porridge d'avoine (A), et un petit déjeuner continental versus petit déjeuner continental plus pain au son d'avoine (B).

    Les petits déjeuners étaient accompagnés de café et de jus d'orange.

    Grâce à des techniques de marquage par le fer55 ou le fer59 on a pu mettre en évidence une réduction de l'absorption de fer en présence d'avoine : Le petit déjeuner (A) réduit de 40% l'absorption du fer, la quantité absorbée passant de 0,29 à 0,16mg.

    Il est possible que les consommateurs réguliers de phytates développent une adaptation intestinale permettant d'en limiter l'effet néfaste, (une étude faite sur les végétariens a conclu dans ce sens).

    Ceci dit pour l'instant, l'effet inhibiteur observé des phytates sur l'absorption du fer est tel qu'il faut en tenir compte en cas de consommation régulière d'avoine.

    Mots-clés Pascal : Fer, Céréale, Inhibition, Fibre alimentaire, Nutrition

    Mots-clés Pascal anglais : Iron, Cereal, Inhibition, Dietary fiber, Nutrition

    Notice produite par :
    CIE - Centre International de l'Enfance et de la Famille

    Code Inist : 002B30A11. Création : 01/03/1996.