logo BDSP

Base documentaire


  1. Bioavailable iron density in French and Spanish meals.

    Article - En anglais

    Le déficit nutritionnel en fer dépend moins de la quantité de fer présente dans l'alimentation, que de la faible quantité absorbée.

    Trois facteurs principaux influencent cette dernière : les quantités de fer heminique et non heminique du repas, l'existence de facteurs alimentaires inhibiteurs ou activateurs de l'absorption, et le statut en fer de l'individu.

    Si le fer héminique possède un coefficient d'absorption stable estimé à 25%, celui du fer non héminique est bien moindre, et varie selon l'intervention des facteurs cités ci-dessus.

    L'étude a pour but de mesurer l'absorption de fer selon la nature du repas, d'origine française ou espagnole.

    L'interprétation des résultats nécessite la connaissance du statut en fer des sujets de l'étude, qui de ce fait a été évalué par le dosage sanguin d'indicateurs biochimiques et par la mesure de la capacité individuelle d'absorption de fer à partir d'une dose standard de référence.

    Cette étude souligne la faible biodisponibilité du fer alimentaire qui rend difficile la couverture des besoins en ce nutriment.

    Aussi est-il fréquent d'observer dans les pays industrialisés un état d'équilibre précaire, voire un déséquilibre de la balance en fer, en particulier chez les femmes en âge de procréer, dont les besoins sont élevés, et/ou lorsque l'alimentation est pauvre en viande et poisson, sources de fer héminique.

    Mots-clés Pascal : Fer, Nutrition, Anthropométrie, France, Espagne, Santé publique

    Mots-clés Pascal anglais : Iron, Nutrition, Anthropometry, France, Spain, Public health

    Notice produite par :
    CIE - Centre International de l'Enfance et de la Famille

    Cote : 12508

    Code Inist : 002B30A11. Création : 01/03/1996.