logo BDSP

Base documentaire


  1. Predicting energy requirements : is energy expenditure proportional to the BMR or to body weight ?

    Article - En anglais

    Le principe, adopté en 1985 par le comité FAO/OMS/UNU, de calcul des besoins énergétiques en fonction du métabolisme de base (MB) diffère de l'idée suggérée en 1973 par le même comité d'une relation proportionnelle entre le poids et les besoins énergétiques.

    L'objectif de l'étude est de déterminer si, sur une population de 47 femmes gambiennes, pauvres, rurales, non enceintes et n'allaitant pas, la dépense énergétique est plus proportionnelle au MB ou au poids.

    Les auteurs expliquent que les dépenses d'énergie exprimées par kg tendent à diminuer quand le poids augmente car la prise de poids se fait par hypertrophie de tissus à faible métabolisme comme le tissu adipeux et fait ainsi diminuer le quotient MB/KG.

    Au contraire, ces DE restent constantes quand elles sont exprimées en fonction du MB.

    Ces résultats montrent que pour le calcul des DEQ, l'équation utilisant le poids du patient tend à sous estimer les dépenses des sujets maigres et à surestimer celles des gros.

    Cette erreur serait dans les 2 sens de l'ordre de 10%. Ceci suggère qu'il faudrait exprimer les DEQ comme un multiple du MB.

    Dans ces conditions, le quotient DEQ/MB devient un bon marqueur du niveau d'activité physique.

    Enfin, l'étude confirme le bien-fondé de la suggestion du comité (FAO/OMS/UNU) de calculer l'estimation des besoins énergétiques à partir du MB.

    Mots-clés Pascal : Femme, Milieu rural, Besoin nutritif, Poids corporel, Energie, Statistique, Gambie

    Mots-clés Pascal anglais : Woman, Rural environment, Nutrient requirement, Body weight, Energy, Statistics, Gambia

    Notice produite par :
    CIE - Centre International de l'Enfance et de la Famille

    Cote : 7158

    Code Inist : 002B30A11. Création : 01/03/1996.