logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Etude des facteurs de risque et des modèles de prédiction du risque de morbidité coronarienne dans une population française.

    Thèse/mémoire - En français

    Traduction en anglais : Risk factors and prediction models for coronary heart diseases in a french population.

    Congrès, , 1994.

    Ce travail s'inscrit dans le cadre de la prévention de la morbidité coronarienne en France.

    Une première étape étudie les facteurs de risque de morbidité coronarienne.

    Une étude internationale (enquête HOPE) a permis de quantifier les différences de prévalence de l'obésité en France, en Grande Bretagne et aux Etats-Unis.

    Nous avons analysé les facteurs de risque majeurs de maladies coronariennes dans une population active française (enquête PCV-METRA).

    Nous avons recherché un modèle de prédiction du risque, qui soit adapté à la faible morbidité coronarienne en France, et applicable aux deux sexes pour une large tranche d'âges.

    Deux modèles sont étudiés.

    Nos résultats montrent que :

    - le modèle d'Anderson entraîne une surestimation du risque de morbidité coronarienne dans la population de PCV-METRA. - il est possible d'adapter la prédiction du modèle d'Anderson à celle du modèle du GREA par une faible modification du terme constant (hommes 43-53 ans).

    Modifier les autres paramètres ne permet pas d'amélioration.

    Le faible niveau de risque de la population française apparaît donc lié à un faible risque de base, alors que le risque additif associé aux facteurs de risque majeurs est similaire à celui des autres pays. - un modèle adapté à une population française et conservant les caractéristiques du modèle d'Anderson est obtenu.

    Ce modèle permet d'estimer les bénéfices d'actions de prévention.

    Mots-clés Pascal : Cardiopathie coronaire, Appareil circulatoire pathologie, Homme, Morbidité, France, Europe, Facteur risque, Modèle mathématique, Prédiction

    Mots-clés Pascal anglais : Coronary heart disease, Cardiovascular disease, Human, Morbidity, France, Europe, Risk factor, Mathematical model, Prediction

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 95-0464151

    Code Inist : 002B12A03. Création : 01/03/1996.