logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Epidémiologie des troubles somatoformes dans la population générale française.

    Article - En français

    Traduction en anglais : Epidemiology of somatoform disorders in the french community.

    Une enquête téléphonique portant sur 504 sujets, âgés de 18 ans ou plus et représentatifs de la population française, a permis d'étudier la prévalence annuelle et les caractéristiques des troubles somatoformes.

    Cette enquête s'est fondée sur le recensement d'une série de 19 symptômes répartis en 5 catégories de problèmes : problèmes digestifs, douleurs, problèmes dermatologiques, problèmes cardio-respiratoires et problèmes gynéco-urinaires.

    Le TSM ou « trouble somatoforme médical » a été défini par la survenue répétée, au cours de l'année précédente, d'au moins un symptôme d'une durée d'évolution supérieure ou égale à 6 mois, et source de gêne dans le domaine personnel/familial ou professionnel.

    Ce trouble devait, en outre, avoir motivé une ou plusieurs consultations médicales concluant à l'absence de maladie somatique.

    Trois sujets sur quatre (76% de la population) ont déclaré souffrir de façon répétée d'au moins un symptôme somatique au cours de l'année.

    Près d'un sujet sur cinq (19%) a présenté un TSM.

    Les TSM sont plus fréquents chez la femme que chez l'homme (sexe-ratio F/H=1,82).

    Les TSM induisent une forte consommation de soins : les prescriptions médicamenteuses et d'examens complémentaires sont à un niveau proche de celui qui est observé en cas de trouble somatique organique, tandis que l'automédication est 3 fois supérieure à celle observée en cas de trouble somatique organique (22% vs 7%).

    Mots-clés Pascal : Prévalence, France, Europe, Enquête, Forme clinique, Sex ratio, Age, Critère, Diagnostic, Diagnostic and Statistical Manual IV, Epidémiologie, Homme, trouble somatoforme

    Mots-clés Pascal anglais : Prevalence, France, Europe, Inquiry, Clinical form, Sex ratio, Age, Criterion, Diagnosis, Diagnostic and Statistical Manual IV, Epidemiology, Human, Somatoform disorder

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 95-0395641

    Code Inist : 002B18C10. Création : 01/03/1996.