logo BDSP

Base documentaire


  1. Grignotage et distribution circadienne de la consommation alimentaire.

    Article - En français

    Le grignotage est une pratique alimentaire décriée par les nutritionnistes car elle peut entraîner une hyperphagie.

    Peu de travaux scientifiques existent sur ce comportement dont le caractère automatique et inconscient rend la quantification difficile.

    De très nombreuses études réalisées chez l'homme comme chez l'animal confirment cependant que le fractionnement de la ration alimentaire d'une journée en petits repas multiples confère plusieurs avantages biologiques : l'hyperglycémie post-prandiale est réduite, les hormones de régulation et de contre-régulation sont sécrétées en moindres quantités, le métabolisme des lipides et des glucides est amélioré.

    Ces bons résultats sont obtenus lorsque la quantité et la qualité des ingesta sont contrôlées, ce qui n'est pas le cas dans le grignotage.

    Le grignotage se pratique surtout l'après-midi, à un moment où le niveau d'insuline favorise la déposition des graisses.

    Cependant le rôle du grignotage dans l'augmentation (ou la diminution) de la masse corporelle reste à établir. (R. A.).

    Mots-clés Pascal : Comportement alimentaire, Physiologie, Obésité, Chronobiologie

    Mots-clés Pascal anglais : Feeding behavior, Physiology, Obesity, Chronobiology

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : 95/12 V

    Code Inist : 002B30A02A. Création : 01/03/1996.