logo BDSP

Base documentaire


  1. Le coordonnateur. Une évolution profonde mais logique.

    Article - En français

    La loi du 31 décembre 1993, qui est la transposition en droit français de la directive européenne chantiers temporaires ou mobiles, modifie l'organisation de la sécurité sur les chantiers du BTP.

    C'est une évolution logique mais profonde de la politique de prévention poursuivie depuis quinze ans dans ce secteur d'activités.

    Trois nouveautés à mettre au compte de cette nouvelle loi :

    • la création d'une fonction de coordonnateur de sécurité - l'élément essentiel de cette nouvelle organisation ;

    • la responsabilisation du maître d'ouvrage qui désigne et rémunère ce coordonnateur ;

    • la prise en compte de la sécurité dès la phase de conception et ceci jusqu'aux opérations de maintenance.

    Travail et Sécurité ouvre le dossier, avec des interviews, des reportages sur les premières actions menées sur le terrain, des données statistiques sur les accidents du BTP, une présentation juridique des textes...

    Il ne s'agit ici que des premiers témoignages sur la mise en place de ces nouvelles dispositions, dont on ne pourra pleinement mesurer les effets qu'avec un recul suffisant.

    Mots-clés Pascal : Sécurité, Bâtiment, Accident travail, Réglementation, Risque, Milieu professionnel, Donnée statistique, Témoignage, France

    Mots-clés Pascal anglais : Safety, Buildings, Occupational accident, Regulation, Risk, Occupational environment, Statistic data, Testimony, France

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : 95/09 N

    Code Inist : 002B30A03B. Création : 01/03/1996.