logo BDSP

Base documentaire


  1. Oral rehydration of children with diarrhoea in Nigeria : a 12-year review of impact on morbidity and mortality from diarrhoeal diseases and diarrhoeal treatment practices.

    Article - En anglais

    L'analyse des données disponibles sur l'incidence des maladies diarrhéiques montre que si la dysenterie à shigelles a nettement diminué, le choléra et la typhoïde ont, en revanche, augmenté depuis 1982.

    D'après un sondage en grappes, le nombre d'épisodes de diarrhée par enfant et par an se situe entre 3,6 et 4, soit une diminution non significative.

    Selon la même enquête, 34% des mères affirment utiliser la solution sucrée-salée (SSS) à la maison, mais plus de 40% disent ne rien faire ; d'autres données montrent que 46% emmènent l'enfant au centre de santé, 33% vont à la pharmacie ou chez un praticien privé ou un herboriste.

    L'usage ou la prescription de thérapie par réhydratation orale ne dépassent pas 42%, taux maximal atteint par les centres de santé ; quel que soit le lieu de consultation, la prescription de médicaments (50% à 90% des cas) est toujours supérieure à celle de solution de réhydratation orale [SRO] (5% à 42%). Parmi ces médicaments, 24% sont des « comprimés », 5% des injections.

    Le faible impact du programme s'explique par la couverture encore limitée de l'utilisation de la SSS à domicile et de la SRO dans les centres de santé, par le recours fréquent à des thérapeutes non impliqués dans le programme et par une insuffisance de formation du personnel de santé dans la prise en charge clinique de la diarrhée.

    Il est urgent de remédier à ces carences et de mettre l'accent sur la prévention de la diarrhée.

    Mots-clés Pascal : Diarrhée, Morbidité, Mortalité, Enfant, Incidence, Traitement, Nigéria

    Mots-clés Pascal anglais : Diarrhea, Morbidity, Mortality, Child, Incidence, Treatment, Nigeria

    Notice produite par :
    CIE - Centre International de l'Enfance et de la Famille

    Code Inist : 002B30A11. Création : 01/03/1996.