logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Risques et réglementations relatifs aux matériaux utilisés en implantologie et chirurgie maxillo-faciale.

    Article, Communication - En français

    Traduction en anglais : Hazards and legislation relative to materials used for implantology and maxillofacial surgery.

    Congrès de stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale. Lille FRA, 1995/09/13.

    Dans le présent travail, les auteurs rappellent les définitions de la biocompatibilité ainsi que les qualités essentielles exigées d'un biomatériau.

    Les matériaux les plus couramment utilisés en implantologie et en chirurgie maxillo-faciale sont de nombreux alliages, des biocéramiques, des polymères résorbables ou non résorbables et enfin les substituts osseux d'origine humaine ou animale.

    Quant aux matériaux synthétiques ou non vivants, les risques encourus par les patients sont générés par les produits de dégradation.

    Ceux-ci peuvent induire des réactions tissulaires d'origine inflammatoire ou immunitaire dues à leurs effets toxiques.

    En ce qui concerne les substituts osseux, on peut rencontrer des rejets d'origine immunitaire, notamment pour les allogreffes et plus particulièrement les xénogreffes.

    Les infections sont un autre risque majeur et malgré toutes les précautions prises, les infections par les virus de l'hépatite B, le HIV et les encéphalopathies spongiformes transmissibles ne sont pas encore totalement maitrisées.

    C'est justement dans ce dernier domaine que le cadre juridique laisse apparaître un vide que les organismes de normalisation et homologation nationaux et européens doivent combler dans les quelques années à venir.

    Mots-clés Pascal : Biomatériau, Biocompatibilité, Implant, Maxillaire, Face, Complication, Législation, Norme, Union européenne, Europe, Stomatologie

    Mots-clés Pascal anglais : Biomaterial, Biocompatibility, Implant, Maxillary, Face, Complication, Legislation, Standards, European Union, Europe, Stomatology

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 95-0574053

    Code Inist : 002B25C02. Création : 01/03/1996.