logo BDSP

Base documentaire


  1. Crack use and injection on the increase among injecting drug users in London.

    Article - En anglais

    La crainte d'une « épidémie » de crack au Royaume-Uni, semblable à celle des Etats-Unis est actuellement injustifiée.

    Cependant, les résultats d'une étude en cours sur la prévalence HIV indiquent que la consommation et l'injection de crack-cocaïne parmi les toxicomanes IV à Londres est en nette augmentation.

    Les données concernant les modes de consommation et d'injection de drogue ont été recueillies sur une période de quatre ans (1990-1993), auprès de toxicomanes IV recrutés à la fois dans des centres de traitement et dans des communautés thérapeutiques.

    Tous les participants ont été interrogés sur leur consommation de drogue au cours des six mois précédents l'entretien.

    On constate une augmentation significative de la consommation de crack de 16% en 1990 à 59% en 1993 ; et de l'injection du crack, de 1% à 27% respectivement.

    Les résultats suggèrent que le crack-cocaïne est injecté plus régulièrement, avec des hausses au cours de la période concernée (4 ans) chez ceux qui déclaraient s'injecter le produit au moins une fois par semaine.

    En réponse, ce document considère à la fois les implications sur la santé, et le traitement en conséquence, de la progression de l'usage et de l'injection du crack chez les toxicomanes IV de Londres.

    Mots-clés Pascal : Toxicomanie, Cocaïne, Voie administration, Voie intraveineuse, Prévalence, Epidémiologie, Royaume Uni, Europe, Etude longitudinale, Homme, Crack

    Mots-clés Pascal anglais : Drug addiction, Cocaine, Route of administration, Intravenous administration, Prevalence, Epidemiology, United Kingdom, Europe, Follow up study, Human

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 95-0554021

    Code Inist : 002B18C05A. Création : 01/03/1996.