logo BDSP

Base documentaire


  1. Le crack : fléau social.

    Article - En français

    En 1983, la tendance licite était une augmentation de la cocaïne en France et les statistiques des interpellations de la police montraient une progression au cours des six dernières années.

    En 1985, on soulignait que le potentiel toxicomanogène de la cocaïne avait été sous-estimé et qu'une nouvelle forme de toxicomanie consistant à fumer de la pâte de coca basique en apportait la démonstration.

    En 1989, les données épidémiologiques des toxicomanies à la cocaïne aux Etats-unis permettaient de prévoir que cette situation risquait de se développer en France.

    L'absorption se fait en 7 à 10 secondes et se caractérise par un effet « explosif » sur le cerveau.

    Toujours en 1989, on montrait que l'exposition in utéro à la cocaïne avait des conséquences graves pour les nouveau-nés.

    Une étude des services judiciaires de Miami décrivait des effets observés chez les utilisatrices de crack : 27 sur un total de 38 s'étaient prostituées pour obtenir cette forme de cocaïne.

    On exposera ici la situation actuelle et ses conséquences pour la santé publique.

    Mots-clés Pascal : Cocaïne, Epidémiologie, Facteur risque, France, Crack

    Mots-clés Pascal anglais : Cocaine, Epidemiology, Risk factor, France, Crack

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : 95/07 N

    Code Inist : 002B30A03B. Création : 28/11/1995.